La couleur est une obsession. Les contrastes chromatiques deviennent des formes abstraites, des rythmes, des oppositions. Les toiles restent sans nom. L'esprit vagabonde et suggère une interprétation, une paréidolie. Est-ce un jardin, une fleur, un animal...

 

Geste lent, presque guidé, reste une expérience continue tout au long du processus. Grattées, brossées, frottées, ces traces s’accumulent comme autant de doutes, de contradictions vers un choix final, vers la découverte de la toile elle même, vers une surprise.

Les toiles sont peintes avec d'autres toiles, elles peuplent l’atelier, se cherchent dans des dialogues constamment mouvants.

C7838857-30A7-447A-BEE0-398904AF769D_edited_edited.jpg